le festival à travers l'affiche

Les Franches Conteries 2016

Les Franches Conteries 2016
graphisme : Nicolas MAGET

EDITION 2016

BIENVENUE SUR LE BLOG DU FESTIVAL - la 12ème édition du festival se déroulera du 14 au 19 juin 2016

25 juin 2007

C' EST ARRIVE PRES DE CHEZ NOUS...

Lauzine, votre grande rapporteuse et franche blogueuse attitrée, reprend son clavier pour vous offrir un large aperçu des Franches Conteries 2007 où durant cette longue semaine festivalière un public fervent est venu assister aux multiples propositions artistiques pour la plupart, d’accès gratuit.

Une édition folle avec de nombreux éclats de rires, du conte, de la poésie avec la Cie La Cotonnière, du conte, de riches heures, du slam avec Vibrion et du Hip Hop avec Bailron Marcus, du conte, de nouvelles rencontres inoubliables avec Didier Porte, du conte, des découvertes inattendues, du conte, un duo explosif de musique festive Dr es déconnade avec Oldelaf et Monsieur D, du conte, un public formidable autour des rendez-vous avec celles et ceux, filles et fils de Shéerazade auprès desquels le tout public y a trouvé son CONTE...

Alors, un GRAND MERCI à Frédéric Naud, Denis Gadoury, Sophie Wilhelm, Olivier Noack, Rémy Boussengui, Renée Robitaille et Marie-Pierre Caburet.

Un MERCI particulier à Geneviève et à Nicolas, "notre" jeune couple de Conteurs Suisses (Cie de La Pie qui chante) venus assister du début à la fin au festival et qui, cerise sur le gâteau, nous ont offert lors du rendez-vous conté le mercredi 20 juin un long et savoureux moment avec un voyage captivant et souvent drôle dans l'univers de Henri Pourrat.

Depuis que je suis tombée dans la soupe au Conte cela fait plusieurs millions d'années avant l'apparition du premier primate, je suis devenue totalement dépendante de cette potion aux saveurs variées, épicées, sucrées, salées, qu'elles soient d'origines ou étrangères.

Me laissant dériver sur les flots de la Parole, au hasard de ma route, je me suis arrêtée sur de nombreux archipels semblables à l'île de Pâques, car sur lesquels veillaient d'immenses sentinelles de la mémoire collective, gardiennes des contes & légendes ou Mères nourricières de l'imagination et de la créativité.

Des mots, des gestes, des personnalités fortes, attachantes, troublantes... des maîtres de la Parole donnée, offerte avec générosité, mon coeur bat au rythme de la voix des Conteuses et Conteurs qui m'ont apporté bonheur et félicité sur les Franches Conteries et en d'autres contrées lointaines et qui m'ont donné l'envie de suivre ce même chemin...

Cette année, je salue l'arrivée sur le festival des Conteurs québécois, Renée Robitaille et Denis Gadoury pour leur magnifique talent, leur grand coeur et la consécration de deux soirées inoubliables dans les autres coeurs franc-comtois.
En remerciement, je tiens parole envers Denis et pour cela, j'implore le pardon du peuple québécois envers mes propos calomnieux sur leurs fromages et vins d'excellente facture je l'admet volontiers pour avoir goûté et apprécié la "cuvée St Denis" (ça n's'invente pas !). Mais entre nous et des millions d'internautes, Denis, "T'sais qu't'es niaiseux parfois..."

Arrive le moment que vous attendez tous, la publication des photos. Alors sans plus attendre et dans le désordre afin de vous mettre la tête à l'envers comme si vous étiez encore sur le festival... rendez-vous sur l'article suivant.

Merci à tous et portez vous bien en attendant l'an prochain.

Lauzine



TROMBINOSCOPE

C'est dans un joli cadre de verdure que le festival des Franches Conteries se déroule chaque année depuis 4 ans à Lure entre le 12 et le 21 juin.

A cela, j'ajoute que si Pougne Hérisson se revendique comme le nombril du monde, il est entendu par une majorité de nos concitoyens que Lure en est, je l'avoue sans fausse pudeur : le trou du cul ! Mais quelle assise, logée au coeur des Vosges Saônoises "le plateau aux mille étangs"...

Je commence ma chasse-galerie avec l'irrésistible Denis Gadoury, le seul Conteur au monde qui représente une légende à lui seul en véhiculant une curieuse malédiction qui se transmet sur les publics de séniors... Irrésistible, car certains y succombent...


Aaahhhhhhhh ce Louis Armand Joseph La Misère, je ne m'en lasse pas alors quel bonheur de l'avoir entendu au Parc de l'Abbaye avant son passage à l'auditorium... (photos auditorium : Gérard Faivre)

Un rendez-vous conté avec Olivier Noack et Sophie Wilhelm "notre" Diluvine animatrice d'atelier depuis l'an passé qui nous à poussé toujours plus loin jusqu'à vous offrir cette année une balade intra muros dans tous les coins et recoins du centre culturel. Sophie et Olivier, une compagnie de Conteurs jamais à bout de souffle et de créativité...

Doris, Fabienne, moi-même, Manue, Hervé, Claude, Sophie, Gérard, Rozenn et Valérie... ainsi soient-ils (ça va pas plaire à Gégé !)

Nos guides : Sophie, Desline, Mercia, Gaël et Renaud, ont mené vers nous le public scindé en 2 groupes (photos haut et bas de la légende : Gérard Faivre)

ici, Manue & Gérard

ici, Rozenn & Hervé

ici, Doris

ici, Conte grivois présenté sous X

Rendez-vous conté avec Marie-Pierre Caburet accompagnée par le Maestro Jan Vanek pour une invitation au voyage où se croisent avec pertinence, musique, poésie et malice. Les récits sucrés-salés d'en Chine sont toujours un festin de Roi... (1ère photo par Gérard Faivre, les autres par Lauzine)



Une belle relève que les élèves de l'atelier dirigé par Marie-Pierre... (photo : Gérard Faivre)

Beaucoup de grâce et de talent chez l'ensorcelleuse Renée Robitaille et nous sommes très heureux aujourd'hui que la divine petite soeur du Québec aie laché sa thèse pour se lancer un dimanche quelques années auparavant sur la scène du Sergent Recruteur à Montréal pour la retrouver aujourd'hui sur de nombreux festival en France...
ici, jardin de la sous préfecture

plus tard, à l'auditorium avec le jeune public (photos : Gérard Faivre)
encore plus tard, pour faire entendre avec subtilité et malice, des contes coquins aux gaulois que nous sommes... (photo public : Gérard Faivre)
photo ci-dessus : Gérard Faivre

Ne dit-on pas que la pie se trouve attirée par ce qui brille... c'est pourquoi lors du rendez-vous conté mercredi 20, en fouillant son nid, nous y avons trouvé un trésor en écoutant Geneviève et Nicolas (Cie de La Pie qui chante) établis en Suisse (photo : Gérard Faivre)

Avant de refermer ce chapitre, n'oubliez pas de consulter les articles précédents pour retrouver Didier Porte mais aussi Frédéric Naud seul en scène et judicieusement accompagné par Jeanne Videau...

Poètes... vos papiers !

Le mot de la fin, revient à la Cie La Cotonnière, meneuse de foule lors de la déambulation qui s'est déroulée à Luthra ou le vieux Lure...


Cie La Cotonnière (photos : Lauzine)

Cie La Cotonnière (photos : Gérard Faivre)

14 juin 2007

LE MERCREDI C'EST...

... sous un magnifique ciel bleu et un soleil de plomb que dès dix heures, les bouts d'choux ont assisté pour certains, à leur premier spectacle avec "les contes du potiron" (dès 6 mois) interprèté par Frédéric Naud.
A 18H00, le kiosque du parc de l'abbaye accueillait Denis Gadoury et autant vous dire que ce Grand Bonhomme de Conteur originaire d'un pays étrange où vin et fromages sont très rares mais où les belles traditions sont protègées par moult Conteux fervents et talentueux ; nous à régalé en achevant la Conterie du jour avec cet autre Bonhomme... Louis-Joseph-Armand La Misère... que les absents qui ont fatalement souvent tort pourront entendre vendredi à 20H30 en se rendant à l'auditorium.



Ce même soir, à 20H30 au square de l'Arbre à Palabres, bien que Lure n'eut jamais accueilli l'installation d'une usine à chaussures ni de Grand Merdier enfin, aucunement comparable à celui de Villedieu-la-Blouère dans lequel une grosse nana lestée d'étranges boules vertes est engloutie, Jeanne Videau et Frédéric Naud nous ont offert eux aussi, un fort moment de bonheur. Le Conteur, la musicienne-chanteuse-comédienne forment ensemble, l'image du couple parfait. Cela devient même insupportable de rencontrer autant de talents sur le festival... Merci à vous, Jeanne et Frédéric, une belle réussite !










13 juin 2007

LE FESTIVAL... AIME LES ARTISTES

Ouverture du Festival sous un ciel orageux mais peu importe, le public (les fidèles et nouveaux venus) était au rendez-vous ce mardi pour une première GRANDE soirée seulement arrosée au final par le traditionnel verre de l'amitié où artistes, public & équipe remercient, félicitent, débattent, rafraîchissent le Monde, plaisantent... jusqu'au point du jour si les nuits ne devaient pas se ressembler et se succéder jusqu'au 21 de ce mois.

Je vous livre enfin mes premiers clichés avec :

Frédéric Naud à l'occasion de son rendez-vous Conté qui a ravi petits & grands en avant première de son spectacle "le Grand Merdier" ce soir à 20H30.

Didier Porte dans tous ses états... et je n'ai pu résister à l'envie de l'immortaliser dans une posture insoupçonnable chez notre génie des ondes "pas très catholique ce garçon..."

Je me fait également la voix du public en ajoutant "Didier, penses à élargir la durée de tes spectacles car 1 heure, c'était BON mais bien trop court..." Allez, Monsieur Porte, à bientôt nous l'espérons tous !

commentaire par Lauzine, représentante syndicale de la joyeuse bande d'enfoirés du Festival pour laquelle Didier à gravé à l'encre sympathique ce message sur l'affiche de son spectacle sur laquelle selon nos dires amicaux il apparaît beaucoup plus jeune...

BOITE AUX LETTRES

Contact et réservation
Tél. 03 84 30 54 30